Vol de munitions au Sénégal: la Mauritanie s ‘explique

 Le gouvernement mauritanien s’est exprimé unitions de guerre à Pire, une localité située à l’est du Sénégal dans la rsur l’affaire de vol de 3.900 mégion de Thiès. A la suite d’un conseil des ministres, Nouakchott a révélé que ces minutions étaient
« destinées à l’association de tir à la cible traditionnelle », selon Les Echos. La Mauritanie annonce avoir identifié la source des munitions saisies et la personne censée les recevoir. Elle renseigne aussi que les munitions sont des projectiles utilisés pour le tir classique. Selon Les Echos, ces explications n’ont pas convaincu tout le monde. Les sceptiques pensent que le nouveau président contesté, Ghazwani « joue faux et tente d’armer des groupes ». Une information judiciaire avait été ouverte par la justice sénégalaise qui veut tirer cette affaire au clair. Mais, dans sa livraison de ce mardi 5 novembre 2019 novembre, le journal L’Observateur, fait savoir que cette est affaire est en attente d’un ordre de poursuite de l’Armée. Dans la nuit du 26 au 27 octobre vers 2 heures du matin, les éléments de Commandant Abdoulaye Diallo de la Brigade de Tivaouane, ville sénégalaise, ont effectué un contrôle de route sur un véhicule particulier sur la Nationale 1. Des munitions de guerre destinées des groupes basés en Mauritanie ont été saisies à Pire. Au cours de l’audition, un autre chauffeur, Ahmed Ndiaye, qui est le destinataire du colis, révèle aux enquêteurs que les colis lui ont été pourvus par un certain B. Sangaré, un militaire en service au camp Lemonniner à Dakar, sur l’ancienne route de Rufisque. Depuis l’éclatement de cette affaire, Amadou Bécaye Sangaré, militaire en service au Camp militaire Lemonnier de Dakar, a abandonné son uniforme pour prendre la fuite. Les enquêtes révèlent qu’il est toujours dans le territoire national. Toutes les dispositions ont été prises pour le traquer, affirme L’Obs. Utilisées dans les grands conflits, ces munitions sont destinées à des armes lourdes portées par des chars de combat ou des véhicules de types Pick-up, seuls aptes à supporter rafales qu’elles renvoient. Elles sont performantes et ont un pouvoir de pénétration et de perforation redoutable. Selon un expert, elles peuvent provoquer un carnage en quelques minutes lors des grands conflits.
A Dallo